Jeudis du RHNe

Une fois par mois, les jeudis du RHNe sont l'occasion d'aborder des sujets variés en lien avec la santé publique.

15 décembre à 19h: Peut-on prévenir la maladie d'Alzheimer?

Les conférences ont lieu en présentiel à l'Auditoire de Pourtalès sur le site de Neuchâtel et en direct sur la page Facebook du RHNe.

Entrée libre.

Back

Pourquoi on attend aux urgences ?

Pourquoi on attend aux urgences ?

19.09.2019

Les services d’urgences des hôpitaux suisses sont toujours plus courus. A l’HNE, le nombre de passages est passé de 28'000 en 2010 à 44’200 en 2018, soit une augmentation de 64%. Cette explosion de l’activité est liée au vieillissement de la population, aux mutations sociales et à la baisse du nombre de médecins généralistes. Elle a un impact direct sur le temps d’attente des patients, qui peut durer plusieurs heures quand l’urgence n’est pas médicale, mais ressentie.

En parallèle de cette mutation, les urgences ont changé de statut. A l’HNE, elles ont été reconnues comme un service à part entière en 2010. Jusque là, les médecins et chirurgiens étaient rattachés à leurs services respectifs, avec une activité propre. Seul le personnel infirmier était formellement dédié aux urgences.

Ces changements de paradigmes ont complètement modifié les modalités de prise en charge. Comment gère-t-on le flux des patients 24h sur 24h? Quelle organisation est nécessaire pour garantir une prise en charge efficace et sécuritaire pour tous? Les patients sont-ils au courant de la complexité du fonctionnement d’un service d'urgence et de son bras extrahospitalier, le SMUR? L’éclairage des professionnels du terrain.

 

Christophe Galzin, infirmier-chef aux urgences, HNE
Dre Liv Heymann-Maier, médecin-cheffe adjointe aux urgences, HNE
Dr Vincent Della Santa, médecin chef de département des urgences, HNE