Jeudis du RHNe

Une fois par mois, les jeudis du RHNe sont l'occasion d'aborder des sujets variés en lien avec la santé publique.

Les conférences des Jeudis du RHNe sont suspendues jusqu’à nouvel avis 

Back

Soins intensifs: comment éviter l'acharnement thérapeutique?

Soins intensifs: comment éviter l'acharnement thérapeutique?

01.02.2018

Comment savoir ce qui est le mieux pour un patient quand il n'est pas en état de donner son avis ? Où commence l'acharnement thérapeutique? Ces questions délicates se posent régulièrement dans les services de soins intensifs, où l'on est capable de supplanter quasi tous les organes pendant une certaine période. Le maintien en vie ou le "débranchement" de patients se trouvant dans un état jugé irrécupérable soulève de nombreuses questions éthiques et bioéthiques. Avec des réponses qui peuvent varier selon les cas ou l'avis de la famille.

La médecine intensive nécessite la présence et l'expertise d'un personnel très spécialisé et expérimenté. Elle représente une pièce essentielle du système médico-infirmier hospitalier au service des malades en état critique. De la présence d'un service spécialisé dépend la possibilité de prendre en charge toute une série de pathologies.

 

Première partie, Dresse Regula Zürcher Zenklusen, médecin-cheffe soins intensifs HNE

 

Seconde partie, Prof Samia Hurst, bioéthicienne, Université de Genève